Accueil
Politique
258
Editorial
8
Société
256
International
5
Economie
12
Sport
14
Santé
47
Education
43
Entreprise
4
Média
35
Religion
9
Nécrologie
2
Enseignement
6
Annonce
1
Culture
9
Politique
Editorial
Société
International
Economie
Sport
Santé
Education
Entreprise
Média
Religion
Nécrologie
Enseignement
Annonce
Culture
Politique Mahamat Idriss Deby Itno au pouvoir: le GCAP ne compte pas rester mains croisées
2024-06-07 17:47:00 724
Membre du GCAP au lancement de leurs activités de sensibilisation, de formation pour le changement et la démocratie du Tchad à l'hôtel ex Sherabel
Le Groupe de Concertation des Acteurs des partis politiques (GCAP) au Tchad, après plusieurs actions suivies de la défaite absolue de la population tchadienne qui, espérait un changement à l'issue de l'élection présidentielle du 5 et 6 Mai dernier, a organisé ce matin 7 juin 2024 dans le 7 ème arrondissement de N'Djaména, un Town hall meeting en prélude de ses différentes activités de sensibilisation, de formation et de conscientisation de masse.

Le GCAP, un groupe hors pair qui ne se lasse jamais dans ses actions pour montrer aux tchadiens son engagement pour le changement et la démocratie au Tchad. Après avoir appelé les tchadiens et sympathisants au boycott de l'élection présidentielle passée, le GCAP trouve un nouveau système:  " nous avons décidé d'adopter une nouvelle stratégie de communication avec la population, une nouvelle façon d'unifier tous les tchadiens derrière un objectif commun. Comment changer ce pays?  Comment construire ce pays pour tous les tchadiens et non pas pour une seule famille?" A ces interrogations, le nouveau mécanisme trouvera une issue estime Dr Koursami Neguy du parti Les Patriotes.

Pour les membres du GCAP, cette nouvelle méthode va leur permettre d'avoir une communication directe avec leurs auditoires, les sensibiliser et les former. Car, selon eux , la situation actuelle du pays prévaut de beaucoup travailler pour le changement et le développement du Tchad attendus depuis longtemps.

Après questions - réponses des participants et journalistes, à savoir si la méthode pour la démarche pacifique à l'aboutissement de la démocratie et d'éjecter le régime en place n'aboutit pas vite, pourquoi n'est pas passer à la vitesse supérieure qui est celle de descendre dans les rues, BIDI Valentin et ses confrères disent Non, que le GCAP n'envisage pas la violence. Cela dit, que tôt ou tard le vend de la démocratie et de la liberté soufflera sur le Tchad à l'exemple de l'Afrique du Sud. Pensent-ils.

Le Town hall meeting ( réunion publique) qui a lieu aujourd'hui n'est que le début des activités que compte organiser GCAP dans tout le territoire tchadien. Et " nous allons nous battre au prix de nos vies pour le changement du Tchad" a déclaré Max Kemkoye.

Partager cet article sur:

  • Facebook
  • WhatsApp
  • Twitter
A propos de Bande Info

Le site www.bandeinfo.com utilise les cookies à fin d'améliorer votre navigation;
Etes-vous d'accord ?

HAUT