Accueil
Politique
258
Editorial
8
Société
256
International
5
Economie
12
Sport
14
Santé
47
Education
43
Entreprise
4
Média
35
Religion
9
Nécrologie
2
Enseignement
6
Annonce
1
Culture
9
Politique
Editorial
Société
International
Economie
Sport
Santé
Education
Entreprise
Média
Religion
Nécrologie
Enseignement
Annonce
Culture
Société Tchad: Le CTVC promet le boycott du DNIS si la question de la vie chère n'est pas réglée
2022-09-07 20:27:00 366
Le Collectif Tchadien contre la vie chère (CTVC) a organisé par le biais de son président Dingamnayal Nely Versinis une conférence de presse axée sur la flambée des prix des denrées alimentaires de première nécessité et la rareté de gaz butane ce 7 septembre 2022 à la radio FM liberté. Il donne un délai de trois jours pour que la question de cherté de vie sinon il perturbera les assises du palais du 15 janvier.

"Consommatrices et consommateurs, comme vous le constatez, il y a plus de souffrance et des pleurs dans les ménages à cause de la flambée des prix des denrées alimentaires de première nécessité". C'est ainsi qu'a commencé Nelly Versinis dans son liminaires qui tient d'ailleurs mordicus pour la défense des droits de consommateurs. Pour lui, cette situation critique créée sciemment par la junte militaire imposée par la France criminelle aux tchadiens depuis le 20 Avril 2021, empêche la quasi-totalité de nos concitoyens de subvenir aisément à leurs besoins élémentaires.

Dingamnayal Nelly Versinis de continuer qu' A l'heure où nous parlons, certains de nos concitoyens, qui constituent la majeure partie de la population est obligée de préparer avec des vieilles chaussures ramassées dans les poubelles, les bouses des boeufs ; les dômes ou garia communément appelé qui coûte extrêmement chers". 

"Aujourd'hui, nous sommes fatigués. Nous ne sommes pas des animaux pour manger cru. Nous allons dire à ceux qui se réunissent au Palais de 15 janvier ou quoi je ne sais pas de délocaliser le dialogue à Amdjarass. Au cas contraire, nous allons marcher vers le palais après les trois jours si rien n'est fait contre la cherté de vie et aussi concernant l'indemnisation des victimes de Hissein Habré. Et ça serait le dialogue des affamés contre les rassasiés". Prévient -t-il.

Partager cet article sur:

  • Facebook
  • WhatsApp
  • Twitter
A propos de Bande Info

Le site www.bandeinfo.com utilise les cookies à fin d'améliorer votre navigation;
Etes-vous d'accord ?

HAUT