Accueil
Politique
264
Editorial
8
Société
263
International
5
Economie
13
Sport
14
Santé
49
Education
47
Entreprise
4
Média
36
Religion
9
Nécrologie
2
Enseignement
6
Annonce
1
Culture
9
Justice
1
Politique
Editorial
Société
International
Economie
Sport
Santé
Education
Entreprise
Média
Religion
Nécrologie
Enseignement
Annonce
Culture
Justice
Politique GCAP : " Il n'y a pas de Président de la République au Tchad"
2024-05-17 16:02:00 678
Le GCAP lors de sa déclaration sur la méconnaissance des résultats des élections présidentielles du 05 et 06 mai 2024
Le Groupe de Concertation des Acteurs Politiques (GCAP) a réagi ce 17 Mai 2024 sur les résultats des élections présidentielles du 05 et 06 Mai à travers un point de presse qui a eu lieu dans le 7ème arrondissement de N'Djamena. De suite de cette déclaration sous le mot "Nous avons tort d'avoir raison" naissent plusieurs points d'ordre politique, social, sécuritaire et religieux.

" Nous avons tort d'avoir raison" est la phrase centrale qui résume la lutte des partis politiques d'opposition depuis l'accession au pouvoir de Mahamat Idriss Deby Itno, après le décès tragique de son père en avril 2021. Voulant à tout prix stopper la continuité de la dynastie Deby, le Groupe de Concertation des Acteurs Politiques (GCAP) s'est catégoriquement opposé à tous les processus conduisant à l'élection présidentielle. C'est à dire depuis l'idée du référendum constitutionnel jusqu'à l'élection. D'ailleurs, en ce jour de contestation du trône de Mahamat Idriss Deby Itno, ces acteurs politiques et opposants farouches se sont tous vêtus en noir, signe qui montre leur deuil pour la République.

Le GCAP trouve qu'il n'y avait pas eu d'élection au Tchad, mais plutôt une contrefaçon électorale burlesque sinon un déguisement électoral éhonté. C'est tout, sauf une élection présidentielle. " Les partis politiques membres de GCAP, ne reconnaissent pas cette élection. Et comme il n'y a pas eu d'élection, il n'y a de Président de la République du Tchad car, un Président de la République est élu, voté dans des conditions régulières en terme de taux de participation, de la majorité ce, dans des conditions normatives organisationnelles et opérationnelles requises. De ce fait Mahamat Idriss Deby Itno est un homme imposé président de la République". Disent-ils.

Répondant à ceux qui pensent que le Tchad est mieux entre les mains des militaires, le GCAP déclaré que : " le problème du Tchad n'est pas d'avoir des hommes forts mais des institutions fortes". Ces opposants pointent du doigt les groupes religieux du pays, car selon eux, pendant qu'ils appelaient au boycott de l'élection, les leaders religieux sensibilisaient la population au vote. Pourtant, " par le passé, l'immixtion de la religion dans la politique, assortie des consignes mais sur une base subjective, avait provoqué un schisme sans précédent qui avait mis mal la cohésion sociale. Dans un pays laïc, une religion n'a pas à prendre partie contre des options politiques des uns et d'autres, mais plutôt appeler à la tolérance des fidèles". Rappellent les membres de GCAP.

Le GCAP rappelle à la population qu'après avoir touché la vérité du doigt par rapport aux résultats des élections, d'être apte, car le Front de Résistance pour les Élections Libres, Inclusives et Transparentes (FRELIT) lance bientôt un appel à la mobilisation d'ensemble pour des actions de défiances politiques et civiques permanentes bientôt sur toute l'étendue du territoire.

Partager cet article sur:

  • Facebook
  • WhatsApp
  • Twitter
A propos de Bande Info

Le site www.bandeinfo.com utilise les cookies à fin d'améliorer votre navigation;
Etes-vous d'accord ?

HAUT